Plan d'action Imprimer Envoyer

Cette partie présente les principales opérations techniques qui permettront d’atteindre les résultats généraux et spécifiques attendus dans le cadre de l’application des Parcs Nationaux. Pour chaque activité proposée, un document de spécifications sera établi et permettra de consigner pour chacune :

  • la méthodologie appliquée,
  • les choix effectués,
  • les spécifications édictées,
  • les procédures à respecter,
  • les résultats à obtenir,
  • les contraintes à prendre en compte,
  • les limites des outils.

Les différentes activités principales à mettre en œuvre dans l’application « Informations pour la Gestion des Parcs Nationaux » sont étroitement connectées entre elles. Dans la suite de ce document le terme d’Espaces Protégés (EP) s’entend comme étant les Parcs Nationaux, les réserves naturelles et les sites d’intérêts patrimoniaux naturels et/ou culturels.

ACTIVITE PRINCIPALE 1 : SYSTEME INTEGRE D’INFORMATIONS SUR LES PARCS NATIONAUX ET RESERVES NATURELLES : CONCEPTION, MISE EN PLACE DE LA BASE DE DONNEES ET DEVELOPPEMENT DE L’INTERFACE

L’objectif principal de cette activité est la conception et la réalisation d’un Système d’Informations capable de fournir un soutien aux institutions impliquées dans la gestion des EP.

Le Système d’Informations doit répondre aux exigences principales suivantes. Il doit :

  • géoréférencer les Parcs Nationaux, les réserves naturelles et les sites d’intérêts patrimoniaux naturels et/ou culturels reconnus ou à reconnaître.
  • permettre la gestion des données.
  • pouvoir être facilement mis à jour et enrichi avec des données provenant de sources différentes.
  • décrire les critères temporels de la base de données : création, date des données de références, « période » de validité des données …
  1. Le Système d’Informations

Le Système d’Informations sera un S.I.G commercialisé sur le marché. Il fera appel à une base de données relationnelle qui permettra de profiter des potentialités des structures de données spatiales. Toutes les informations (rasters, vectorielles, multimédias) seront introduites dans la base de données géographiques, et mises en relation avec les éléments géographiques situés sur le territoire.

La base de données sera principalement constituée :

  • d’une structure comprenant les données de l’application des Parcs Nationaux ;
  • des métadonnées pour les différentes données.

Des fonctionnalités spécifiques à l’application « Parcs Nationaux », pourront être mises en place et intégrées au SIG. L’application « Parcs Nationaux » étant multi partenariale, et pour ne pas démultiplier les versions, avec des niveaux d’information différents, la base de données sera gérée par le CNIGS.

  1. La structure des données

La structure tiendra compte de toutes les données provenant de différents organismes et nécessaires pour l’application. La base de données distinguera les aires « protégées » promulguées et décrites par décret et les aires à protégertelles que définies dans le décret portant sur la gestion de l’Environnement et de Régulation de la Conduite des Citoyens et Citoyennes pour un Développement Durable du 26 janvier 2006. Le référencement des sites « protégés » ou à protéger sera piloté par le coordonnateur thématique de l’application. Les spécifications retenues seront discutées avec l’experte principale. Les zones humides (marais-marécage, mangrove (la qualité de la mangrove sera prise en compte), plans d’eau, réseau hydrographique, …) seront réalisées par photo-interprétation de l’orthophotoplan 2002. Les sites historiques ne pouvant être déterminés avec exactitude à partir des données en possession du CNIGS, devront être visités par des enquêteurs (MT et/ou Ministère de la culture).

 

Galeries

Quelques sites d'intérêts
Centre National de l'Information Géo-Spatiale