Traduire la page

AGENDA

Mai 2017
D L Ma Me J V S
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

TERRITOIRE DU PROJET

CONNEXION



Partager

 
 
Le Quartier Imprimer Envoyer

Communauté et quartier sont deux notions théoriquement indissociables. Depuis le séisme du 12 janvier 2010, elles sont de plus en plus mobilisées dans le processus de reconstruction. On parle de projets de planification communautaire dans plusieurs quartiers (Bristout, Bobin, Delmas 32, Christ-Roi, Nazon, Ravine Pintade, Carrefour Feuilles, etc), alors qu'on ne connaît pas le nom ni les limites des différents quartiers constituant les municipalités. Souvent on entend le nom de tel quartier, mais dire où il commence, où il se termine est un véritable défi même pour les municipalités. Combien y a-t-il de quartiers dans votre commune? Quels sont les enjeux et les problématiques auxquels font-il face? Voilà quelques unes des questions le projet SILQ aide à éclairer.

Le quartier: un concept multidimensionnel

On peut voir la ville comme une mosaïque d'entités physico-spatiales interconnectées, occupées par des habitants et des institutions. Ainsi défini, le quartier rassemble divers aspects culturel, environnemental, sociologique, historique, politique et économique qui lui donnent une ambiance particulière. Par ce regard multidimensionnel, le projet SILQ saisit le quartier comme une production sociale (objet créé et animé par une dynamique d’acteurs) et un espace de cohabitation (fonctions et occupants). Du point de vue de l'habitant, il s'agit avant tout d'un milieu de vie, d’un espace de côtoiement, de connaissances et d'interconnaissances.

En somme, le quartier est un espace bâti, animé par des habitants et un réseau d'acteurs inter-reliés les uns aux autres. Ainsi chaque quartier est défini par son identité, son histoire, ses atouts et ses lots de problèmes. (Photo 1)

Objectif de la cartographie des quartiers

Contribuer à une meilleure connaissance du territoire urbain. Pour y parvenir, le projet SILQ mis en œuvre par le CNIGS propose un exercice d'identification et de cartographie des quartiers avec deux objectifs spécifiques :

  • D’abord tester deux méthodes d’identification et de cartographie des quartiers.
  • lister le nom de tous les quartiers pour chacune des dix municipalités concernées par le projet SILQ.
  • Puis numériser les limites des quartier identifiés.

Résultats attendus

1. Liste de noms des quartiers pour chaque municipalité;

2. La couche géométrique du tracé des limites des quartiers identifiés;

3. Cartes de délimitation des quartiers à l’échelle communale.

Méthodologie utilisée

L'identification des quartiers et leur délimitation est basée sur une approche mixte où les images satellites sont constamment mobilisées pour visualiser les contraintes naturelles, le tissu urbain et les routes. Ces trois paramètres tiennent un rôle marquant dans la fabrication des quartiers.

Pour les communes de Gressier, Carrefour, Pétion-Ville et Tabarre des ateliers de travail ont été organisés avec des habitants, des acteurs locaux et des agents municipaux pour lister le nom des quartiers reconnus par les citoyens. À l'aide d'une image satellite, les participants ont délimité les quartiers selon leur propre perception et leur connaissance pratique du territoire (photo 2).

Pour les communes de Cité-Soleil, Croix-des-Bouquets, Delmas et Port-au-Prince, une autre approche

méthodologique a été testée. Des agents de terrain munis de récepteur GPS ont été déployés pour prélever les coordonnées géographiques d'un ensemble de points indiqués sur une image satellite et aussi s'informer auprès de la population locale du nom habituel du lieu de prélèvement (photo 3).

Résultats obtenus

Les deux approches donnent des résultats apparemment assez similaires. Cependant la première démarche est plus rapide et plus économique lorsque le focus group est bien planifié. Autrement, certaines zones risquent ne pas être mentionnées ou délimitées par les participants. La deuxième approche mobilise plus de techniciens en cartographie et plus de journées de terrain.

Le travail de cartographie des quartiers a utilisé une image satellite de janvier 2010 avec une résolution de 50 cm.

Conclusion et Perspectives

La cartographie des quartiers met à la disposition des municipalités un outil additionnel pour mieux planifier et contrôler le développement de leur territoire. Désormais, on connaît le nombre et la limite des quartiers de la zone urbanisée de chacune des municipalités de la région métropolitaine de Port-au-Prince. Les autorités municipales peuvent utiliser cette couche d'information pour élaborer un budget territorialisé, suivre les activités de planification communautaire et même mobiliser à l'échelon local les acteurs autour de problématiques communautaires.

Des efforts ont été faits au niveau de la toponymie et du tracé des limites, cependant notons qu'il s'agit de la version 1.0 de la cartographie des quartiers. Des mises à jour seront faites une fois l'an selon la demande des acteurs concernés, principalement des municipalités ou selon la qualité des informations dont on dispose.

Voir la liste des quartiers de l'une des 10 communes du projet SILQ (ici).

 
Logo Haiti Logo FRH Logo USAID Logo ONU Habitat
Design by CompuConsult